Call Us Now: +33 757 906 131
Ces 5 All Blacks qui jouent très très gros durant le Rugby Championship

Ces 5 All Blacks qui jouent très très gros durant le Rugby Championship

Alors que la sélection NZ traverse l’une des plus grandes crises de son histoire professionnelle, certains cadres seront surveillés de près durant le RC.

Sam Cane

Il est la cible de (très) nombreuses critiques en Nouvelle-Zélande. Pour nombre d’entre eux, le flanker de 30 ans n’a pas les épaules pour être un capitaine chez les All Blacks, lui qui n’a jamais pleinement convaincu depuis sa nomination lors de la prise de fonction de Ian Foster en 2020. Et si Steve Hansen a pris leur défense publiquement, pas sûr que cela suffise à atténuer la vague de colère qui submerge le pays des Maoris depuis la série de tests perdue face à l’Irlande le mois dernier. Mais Cane, le regard noir et toujours aussi vaillant, a l’expérience et le savoir-faire pour répondre présent, lui qui compte déjà plus de 80 capes au sein de la mythique équipe en noir. On lui souhaite en tout cas de faire taire les plus sceptiques et de prouver sa complémentarité avec les autres 3èmes lignes (Ioane et Savea), et vite, car derrière le jeune Dalton Papalii se tient plus prêt que jamais pour prendre la relève. On n’est pas le capitaine des Auckland Blues à 24 ans sans une activité hors du commun…

On vous dit pourquoi Sam Cane a tout pour devenir le « nouveau » Richie McCawOn vous dit pourquoi Sam Cane a tout pour devenir le « nouveau » Richie McCaw

Codie Taylor

En voilà un autre qui commence sérieusement à avoir chaud aux fesses. Malgré ses 70 capes et une fiabilité avec peu d’égales au lancer, le talonneur des Crusaders n’est plus aussi irréprochable qu’il y a quelques saisons. Parfois en manque de puissance ou de jus, ce qui fit pourtant sa marque de fabrique, le joueur de 31 ans voit la concurrence de Samisoni Taukeiaho se faire de plus en plus pressante. Le surpuissant taureau des Chiefs gratifie les observateurs d’entrées en jeu détonantes depuis l’an passé et finira à coup sûr par grimper dans la hiérarchie s’il se fait plus précis sur les fondamentaux et si les expérimentés Taylor et Coles continuent d’avoir un rendement bien trop neutre. Aux “papys” de taper du point sur la table, et ce dès le premier test, face à l’Afrique du Sud.

Caleb Clarke

Le saviez-vous ? On n’a plus vu la bombe des Blues sous le maillot des Blacks depuis octobre 2020. Une éternité ! La faute à une expérience à 7 (ratée) l’an dernier puis une blessure à la cuisse peu avant la fin du Super Rugby cette année. Là, le fils d’Eroni devrait retrouver du temps de jeu durant le Rugby Championship, au nom de son potentiel et de son statut. Mais attention, en début d’été et dans le rôle du taureau furieux, un autre jeune colosse (1m88 pour 109kg) s’est fait une petite place sur l’aile gauche des Blacks, en la personne de Leicester Fainga’anuku. Et si ses performances n’ont pas vraiment convaincu pour l’instant, les absents ont toujours tort et Clarke ne devra pas se reposer sur ses lauriers s’il veut à nouveau faire du numéro 11 sa propriété. D’autant que le staff NZ ne semble pas enclin à aligner l’exceptionnel Will Jordan à l’arrière et que Sevu Reece, dans la lignée de sa saison avec les Saders, a fait de gros dégâts sur les ailes en juillet… 

😱Caleb Clarke invoque Lomu pour une course PHÉNOMÉNALE face aux Wallabies [VIDEO]😱Caleb Clarke invoque Lomu pour une course PHÉNOMÉNALE face aux Wallabies [VIDEO]

Beauden Barrett

À l’inverse des autres précédemment cités, Beauden Barrett n’a pas réalisé une piètre tournée d’été, et sort même d’une saison de Super Rugby tout bonnement excellente. À sa décharge, il fut difficile pour lui de réellement briller en juillet, derrière un pack qui reculait constamment face aux amis irlandais. Et s’il a parfois surnagé grâce à faculté à sentir les coups et à s’infiltrer dans les défenses unique, la Nouvelle-Zélande en attend toujours plus de ses idoles, d’autant plus lorsque celui est censé être le héros parmi les héros. Surtout que derrière, Richie Mo’unga a semblé retrouver son véritable niveau depuis le mois de mai et pourrait donc finir par être sollicité par Ian Foster et ses ouailles si le début de Rugby Championship n’était à nouveau pas celui escompté. Ce qui pourrait à nouveau relancer le débat de l’ouverture chez les Blacks, à a peine plus d’un an du Mondial…

ALL BLACKS. Comment Beauden Barrett est-il revenu à son meilleur niveau pour ses 31 ans ?ALL BLACKS. Comment Beauden Barrett est-il revenu à son meilleur niveau pour ses 31 ans ?

Ian Foster

Enfin, lui n’est pas joueur mais c’est probablement celui qui joue le plus gros durant les 3 premières journées de ce qu’on avait autrefois coutume d’appeler “Four-Nations”. Tout simplement parce que la NZRU en personne donne la fâcheuse impression de ne pas avoir confiance en Ian Foster pour guider les All Blacks, et qu’elle s’est trompée sur sa nomination, en 2020. Comme évoqué plus haut, c’est d’ailleurs l’ancien boss de la sélection néo-zélandaise Steve Hansen qui a pris la parole pour défendre publiquement son ancien adjoint, avec qui la fédération comme la vox populi sont trop dures, selon lui. Cela sera-t-il suffisant pour calmer les ardeurs de la fédé, qui a déjà viré les adjoints Plumtree et Mooar le mois dernier ? À 20 000 bornes de l’Hexagone, tout le monde jure en tout cas que Foster est le prochain sur la liste de la principale instance néo-zélandaise.

RUGBY. Coachs virés ? Nouveau capitaine ? Ça commence à bouger chez les All BlacksRUGBY. Coachs virés ? Nouveau capitaine ? Ça commence à bouger chez les All Blacks

Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published.